"Nouveau millénaire, Défis libertaires"
Licence
"GNU / FDL"
attribution
pas de modification
pas d'usage commercial
Copyleft 2001 /2014

Moteur de recherche
interne avec Google
Quand l'Afrique viendra nous civiliser
entretien avec Serge latouche

Origine : http://www.lalignedhorizon.org/html/textes/sl/entretiencharliehebdo2000.htm

Paru dans Charlie hebdo-mercredi 21 juin 2000

"L'économie africaine n'est pas fondée sur une logique marchande mais sur le lien social"

Serge Latouche est professeur d'économie. Spécialiste de l'Afrique, il tente de comprendre comment un continent qui aurait dû être détruit par la guerre économique mondiale parvient malgré tout à s'en sortir. Dans son dernier livre1, il raconte une Afrique sans coups d'état, sans guerre civile, où les gens réinventent en permanence l'économie sociale. Une Afrique qui pourrait nous apprendre à nous en sortir, nous aussi, quand le marché nous aura explosé au nez.

Charlie Hebdo: Les Africains seraient-ils plus heureux qu'on ne le croit?

Serge Latouche: Si l'on se fie aux rapports de la Banque mondiale, c'est fluctuant : une année l'Afrique est au fond de la misère, l'année suivante ça décolle, après ça retombe dans la misère... C'est normal, la Banque mondiale essaye d'avoir une vision vaguement optimiste, ne serait-ce que pour montrer que ses plans d'ajustement structurels donnent des résultats. Mais, de temps en temps, il lui faut quand même se réajuster sur la réalité. Et la réalité est catastrophique, puisque les indices économiques de l'Afrique sont dérisoires. Aujourd'hui, elle représente un peu plus de 1% du PNB mondial, Afrique du Sud comprise. Autrement dit, rien. Alors, comment peut-on vivre avec rien ? C'est un paradoxe, pour un économiste.

Donc, il y a un truc ?

Oui. l'Afrique vit hors économie, essentiellement par la débrouille. Et cette débrouille fonctionne en grande partie sur une logique non marchande, du don, de la réciprocité. J'ai tenté, sur une banlieue de Dakar, de mesurer les résultats de ce système en faisant une évaluation économique « à l'occidentale » : ça multiplie le niveau de vie de trois à cinq fois. Comme on part de très bas, ce n'est pas la prospérité, mais ça explique pourquoi on voit des gens qui font la fête, des enfants souriants. Et qui ne sont pas tous faméliques...

Mais les famines, les guerres civiles, c'est une réalité.

C'est vrai, mais l'Afrique n'en a pas le monopole. Si l'on veut faire des statistiques macabres, compte tenu de la taille du continent, le nombre de massacres n'y est pas tellement supérieur à la moyenne mondiale. Ce qui est supérieur à la moyenne mondiale, c'est l'image qui est donnée de l'Afrique. Elle n'est vue que comme le lieu de la corruption, des guerres civiles, des génocides, des coups d'État militaires. Les rapports de la Banque mondiale épinglent toujours la corruption des chefs d'État africains. Mais la corruption, c'est la chose au monde la mieux partagée. On voit l'Afrique à travers une grille de lecture fortement ethnocentrique. D'ailleurs, si, au lieu de lire les économistes, on lit les anthropologues, on a une vision totalement différente.

« La famille,c'est en moyenne trois cent personnes »

Existe-t-il un " système économique " africain ?

Il y a une société africaine, dans laquelle il y a ce que nous, nous considérons comme de l'économie. Et, bien évidemment, elle est atypique, puisque la production de biens et de services est totalement insérée dans la vie sociale. Les gens ne font pas la séparation entre ce qui serait social et ce qui serait économique. Dans les banlieues africaines, où les activités salariées sont quasiment inexistantes, les gens se livrent à toutes sortes de trafics, d'échanges, de cadeaux, de contre-dons. On trouve des individus qui ont une façade officielle, qui s'intitulent par exemple menuisier-parce qu'ils ont eu une formation plus ou moins professionnelle en la matière mais qui feront tout autre chose que de la menuiserie. D'où certains malentendus lorsque des experts bien intentionnés viennent leur dire que, pour développer leur production, améliorer leur chiffre d'affaires, ils doivent rationaliser leur activité... Évidemment, ça ne marche pas, puisqu'en fait ces menuisiers n'en sont pas vraiment. Et c'est un peu la même chose pour tout.

Notre logique économique est donc à côté de la plaque?

Complètement. On a implanté en Afrique des entreprises modernes : la plupart ont fait faillite, faute de clients. Comme Bata, à Dakar, par exemple. Ça ne veut pas dire que les Sénégalais ne portent pas de chaussures, mais il y a des centaines de petits artisans qui, avec des pneus de récupération, font des chaussures faut à fait fonctionnelles à des prix défiant toute concurrence. De la même façon, les transports publics, quand ils fonctionnaient, fonctionnaient à perte. Alors, bien évidemment, la Banque mondiale a dit : "ce n'est pas rentable, il faut les privatiser". Et comme ça n'intéresse personne d'acheter une ligne de bus, il n'y a plus de transports publics. Mais il y a des camions bringuebalants, peinturlurés, dans lesquels, pour quelques centimes, on peut faire 10 ou 15 km. La logique économique occidentale a échoué, mais les besoins fondamentaux de la population sont assurés par l'économie de la débrouille. Et cette économie peut fonctionner là où la nôtre ne fonctionne pas, précisément parce qu'elle repose sur des réseaux sociaux Ça se passe en quelque sorte en famille, dans une société où la famille, c'est en moyenne trois cents personnes.

Mais les Africains n'ont-ils pas envie d'avoir des grosses bagnoles, des magnétoscopes, des portables ?

Bien sûr que si, ils en ont envie. On est malgré tout dans le village mondial, avec des images qui circulent, la publicité, et les désirs qui vont avec. Et même si l'Afrique ne peut plus matériellement représenter un marché important pour le reste du monde, il n'empêche que les multinationales ne dédaignent pas ce marché, si minime soit-il. C'est ainsi que depuis quelques années, alors qu'on a pris des mesures draconiennes, en particulier aux États-Unis, contre les trusts de fabricants de cigarettes, ces mêmes trusts ont multilié par 10 leurs ventes en Afrique . Et évidemment, aucune loi pour défendre le consommateur. Les sollicitations pour les produits pour lesquels on peut encore trouver un marché - cigarettes, alcool et, pour une petite clientèle, les voitures, les télés - sont énormes. Mais les gens qui n'en ont pas n'en souffrent pas. En tout cas, ils en souffrent beaucoup moins, me semble-t-il, que dans d'autres régions du monde.

" L'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature"

Dans nos banlieues, par exemple ?

Oui. Ou dans les banlieues des villes latino-américaines, où la solitude est beaucoup plus forte, où la perte du sens de la collectivité est plus grande et où, par conséquent, la nécessité de produits de consommation se fait bien plus sentir. En Afrique, on n'est jamais seul. Chaque fois que je vais dans une maison africaine, je vois toujours vingt ou trente personnes agglutinées devant un poste de télé. Et même si chaque Africain avait son téléviseur, ce qui est peu pensable, ils continueraient à se mettre à vingt ou trente autour. Parce que, regarder la télé, ce n'est pas le rapport d'un individu face à une image, c'est un cérémonial collectif. De la même façon, si chaque Africain avait son automobile, on s'entasserait quand même à sept ou huit dedans.

Est-ce qu'on peut dire quand même que l'Afrique est occidentalisée ?

Oui, largement, tout en restant très africaine. Aujourd'hui, l'occidentalisation s'appelle mondialisation. Au siècle dernier, on ouvrait le marché avec des canonnières, aujourd'hui, plus besoin de canons, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale se chargent d'ouvrir au forceps les économies réticentes. En fait, l'occidentalisation de l'Afrique, ça veut dire d'abord la plonger dans la guerre économique mondiale. Et elle n'est pas armée pour se défendre. Une des récentes décisions de l'Union européenne, comme vous le savez, a été de décréter que le chocolat est un produit dans lequel il n'y a pas de graisse de cacao. Ce qui a pour effet de plonger l'économie de la Côte d'Ivoire, ou du Ghana, dans une situation encore plus dramatique. La conséquence, c'est que certains planteurs ont décidé d'arracher leur cacao et de planter du haschich. Il y a un bel avenir pour l'Afrique dans l'économie mondiale, mais dans l'économie occulte et criminelle. D'ailleurs, certains pays, comme la Somalie, se sont déjà lancés dans cette voie, avec l'industrie de l'enlèvement, la réception de produits à haute toxicité, la drogue, etc.

Imaginons que notre système économique s'effondre. Le " modèle " africain peut-il apporter une solution ?

Oui. D'abord aux Africains, puisqu'il a fait ses preuves sur place. Il a démontré que l'Afrique était capable de survivre, même en étant économiquement détruite et inexistante. Cette expérience peut servir à d'autres sociétés qui seraient dans une situation dramatique comparable. Les sociétés africaines, malgré toutes les destructions qu'elles subissent, ont toujours tendance à se reconstituer sur le primat du social, en partant du principe quel'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature, à laquelle il doit arracher ses marchandises, mais que la production de nourriture, de biens, est d'abord un problème collectif. Et non le problème d'un Robinson Crusoé abandonné tout seul sur une île,comme le prêche le capitalisme. Ça ne veut pas dire que si, demain, notre système s'effondre, nous soyons capables d'appliquer la solution africaine. Car, pour le coup c'est nous qui sommes beaucoup moins armés: il nous faudrait réinventer, retrouver le lien social et, au sein de ce lien social, produire les biens et les services dont nous aurions besoin. Peut-être serions-nous obligés de faire appel à des experts africains. Ça changerait...

"Il y a une leçon à tirer de l'Afrique"

En gros, c'est : le jour où les Africains viendront nous civiliser...

En quelque sorte. J'imagine tout à fait des éleveurs massaï venant nous expliquer que la beauté des bêtes, c'est beaucoup plus important que d'en faire des usines à lait. L'Afrique, dans la logique de la globalisation, aurait dû être rayée de la carte. Malgré tout, elle survit. A partir de là, il y a une leçon à tirer. Cela ne veut pas dire que c'est un modèle de vie ou de société, il n'y a pas que des choses formidables dans la culture africaine, et la soif de pouvoir existe chez tous les humains. Simplement, dans une situation de crise, il y a peut-être, de la part de ceux que nous avons situés au plus bas dans l'échelle du mépris, quelque chose à entendre.

Propos recueillis par Gérard Biard


1- L'Autre Afrique, entre don et marché (Albin Michel).


Chaussures Ara bleues Casual femme J2B2Ns

SKU-26364-qgz868
Chaussures Ara bleues Casual femme J2B2Ns
Chaussures Ara bleues Casual femme

Tel: Unisa Sandales Unos Sandale Femme cuir Unisa soldes DHRgUsa5x
Email: [email protected] School of Modern Languages and Cultures, Humanities Building, University Road, University of Warwick, Coventry CV4 7AL, United Kingdom

Subjects and centres: RODO Escarpins femme XOmeyzi
| German Studies | Naturino Falcotto 1591 Baskets Déchirées Garçon Bleu 21 VFuWYG
| Italian Studies | Kenneth Cole Bring About Sneakers Basses Homme Blanc White 41 EU Blanc (White) uKo4E4P9L
| Translation Studies | Transnational Resources Centre

Chaussures Ara bleues Casual femme J2B2Ns

SKU-26364-qgz868
Chaussures Ara bleues Casual femme J2B2Ns
Chaussures Ara bleues Casual femme
Menu toggle

Menu principal

'Formulaire de recherche'

Investir dans l’infrastructure de pointe nécessaire pour mener de la recherche de calibre mondial

To Top
ACHETEZ CE NUMERO

. Cover story: En 180 épisodes, la série imaginée par Larry David et Jerry Seinfeld a bousculé tous les codes des séries contemporaines.

. Média: L’histoire très sanglante de Happy Tree Friends, le dessin animé encore plus trash queRick et Morty et South Park.

. Promo Not Promo : Bastien Vivès

. 24H avec : Liza Monet

. Interview du mois : Lelo Jimmy Batista, red chef démissionnaire de Noisey (groupe Vice).

N°25

C4 to Hell

Comment ne pas devenir riche et célèbre dans le cinéma grâce à Seth Ickerman

Programmateur de festival, comment ça marche ?

Dans la tête de Stéphane Blanquet, plasticien freak

Eden Ahbez, compositeur du disque idéal pour les îles désertes

Ursula
Share
Tweet
ROCK À LA CASBAH # 8 From Sun Records to the Burger King
ROCK À LA CASBAH #7 En français, s’il vous plait!

Si Albert Dupontel n’a guère une allure de marathonien éthiopien, les metteurs en scène (dont lui-même) ont une fâcheuse tendance à aimer le voir courir par monts et par vaux et se farcir des cascades de bagnoles. La Proie ne fait pas exception à la règle. Il y est pourchassé par la police après son évasion de prison, à la recherche d’un serial killer qui menace sa famille. Mais pourquoi faut-il toujours que Dupontel se démène physiquement dans ses films?

Depuis que Bebel a raccroché les gants, le cinéma français cherche son successeur; un acteur capable d’humour tout en sautant d’un toit à l’autre, sorte de Yamakasi des seventies. Comme on parle des vingt-cinq kilos de De Niro en évoquant Raging Bull , l’anecdote favorite du public concernant Belmondo réside dans sa volonté de réaliser lui-même toutes ses cascades. Du coup, pas un réal’ n’a résisté à la tentation de lui faire crapahuter des façades d’immeubles, s’accrocher à des trains en marche, ou marcher sur des corniches à cinquante mètres du sol. Mais aujourd’hui, quel acteur peut se prévaloir d’un tel engagement physique ? Tomer Sisley et les fonds verts de Largo Winch ? Jean Dujardin qui, bien que très flegmatique, ne mouille pas dangereusement son marcel ? Peut-être faut-il jeter un œil du côté de Dupontel. Taillé comme la bête du Gévaudan (carrure et poils à l’appui), gueule ricanante de hyène (il ne se départit jamais de son rictus), le bonhomme aime dépenser ses calories sur les tournages. Qu’il soit réal ou simplement acteur, il se donne à fond. Courses de dératé en costume de ville dans des rues pavillonnaires (Le Vilain) , éclatage de face dans un décor à la Amélie Poulain (Enfermés dehors) , conduite à l’envers sur l’autoroute (Bernie) , Dupontel ne s’épargne rien, et depuis peu ceux qui le mettent en scène profitent de cet élan de tête brûlée, qui donne une patine à l’ancienne à des films d’action comme La Proie. Rien de tel qu’une vraie course-poursuite, pas doublée, qu’un acteur en danger, pour faire frémir des spectateurs désabusés par des effets spéciaux trop grandiloquents pour être immersifs.

En Belgique , la formation de designer s'acquiert par l'obtention d'un niveau Master (Bac +4 ou +5) en École Supérieure des Arts. Les deux écoles dont le diplôme est reconnu en Fédération Wallonie Bruxelles sont l'École Nationale Supérieure des Arts Visuels ( La Cambre à Bruxelles) et l'École Supérieure des Arts Saint Luc (Bruxelles). En Flandre, plusieurs écoles forment des Designers (Hasselt, Anvers, Gand et Bruxelles).

Article détaillé: Études de design en France .

Depuis peu, les écoles d'ingénieurs intègrent la notion de design au sens de valeur ajoutée à la conception de produit. Cette spécificité française marque la différence pour ce qu'on peut qualifier de design d'ingénieur.

Nommé parfois design d'espace, c'est le design d'aménagement intérieur. Les agences d'architectures proposent de plus en plus souvent la conception du mobilier pour intégrer le cadre architectural qu'ils ont créé. Certaines écoles d'architectures proposent désormais des options design.

Certaines écoles sont historiquement rattachées aux métiers du bois, de la tapisserie, de la mode, des arts décoratifs : comme l’ École nationale supérieure des arts décoratifs , mais aussi l’Esad Reims, l’ Salewa Ramble Goretex Halbschuh Oxford Homme Marron Truffle/fluela 1640 405 EU Oxford Homme QscaYMjdXz
, l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et les Arts Déco Strasbourg. Certaines ont un rapport plus serré avec l'art contemporain. Ce sont les Beaux-Arts offrant des sections Design comme à Lyon ou Saint-Étienne. Il existe un post-diplôme : «Design et Recherche» à l' Chaussures Nina blanches fille P1oMtxbW
La section Design Graphique de l' école régionale des beaux-arts de Valence reste une référence dans l'enseignement de cette discipline. Les formations post bac de niveau 3 (Brevet de Technicien Supérieur) existent également dans de nombreuses académies en France. Ces BTS sont spécialisés dans des domaines particuliers du design : BTS Design de produits, BTS Design d'espace, BTS Design Graphique, BTS Design de mode LGKamp;FA Open Toe Avec Rivets Haut Talon Mince Une Paire De Sandales Creux TrenteSix Couleur Des Armes À Feu hcSvHkljfW
.

Quelques grandes écoles privées réputées formant des designers produit sont à citer: Strate École de design, Black 256) 39 EU Sorel 1964 Pac Graphic 15 Bottes de Neige Femme Marron Tobacco Black 256 39 EU Sorel 1964 Pac Graphic 15 m1roP
(Design d'environnement et design produit), Créapole , Écoles de Condé, ISD Valenciennes, École de design Nantes Atlantique , École d'arts appliqués de Poitiers (EAA), Kedge Design School (ex-EID), etc.

GlobeNewswire
S’inscrire Chaussures Regatta grises femme Zanfd9j
English Français
Tweet
Source:
communiqué photo
Ted Lancaster accepte le Prix de la Voiture verte Kia Niro AJAC
Ted Lancaster accepte le Prix de la Voiture verte Kia Niro AJAC
Kia Canada Inc.

TORONTO, 06 avr. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Kia Canada est fier de mériter le Prix du Véhicule utilitaire vert canadien de l'année pour le Kia Niro 2018, décerné par l'Association des journalistes automobile du Canada (AJAC) lors du Salon international de l’auto de Vancouver la semaine dernière.

«Nous voulons remercier les membres de l'AJAC pour leurs essais complets et nous sommes extrêmement fiers d'accepter ce prix et d'être reconnus par autant de journalistes automobiles renommés à travers le pays, a déclaré M. Ted Lancaster, vice-président et chef de l'exploitation de Kia Canada Inc. Cet honneur vient démontrer que Kia est une marque axée à la fois sur le plaisir de conduire des véhicules intéressants et qui répondent aux besoins des automobilistes canadiens, en plus d’offrir des technologies novatrices pour aider l'environnement et les générations futures.»

Spacieux, polyvalent et écoénergétique, le Kia Niro 2018 s'est ajouté à la gamme de modèles Kia l’an dernier. C’est un hybride fiable ayant déjà récolté plusieurs prix. Cet automne, Kia introduira une nouvelle version rechargeable qui permettra une efficacité énergétique encore meilleure, tout en conservant l’allure et la fonctionnalité qui font sa renommée. Au cours de l'hiver, une version entièrement électrique du Niro sera aussi disponible au Canada, avec une technologie encore plus perfectionnée.

Pour plus d'information sur le Niro et sur toute la gamme de modèles Kia, veuillez contacter [email protected] .

À propos de l'AJAC :

L’Association des Journalistes Automobile du Canada (AJAC) est une organisation professionnelle de journalistes, de rédacteurs, de photographes et de membres d’entreprises qui ont pour intérêt principal l’automobile et l’industrie de l’automobile. Nos objectifs collectifs sont de promouvoir, d'encourager, de soutenir et de faciliter le professionnalisme dans le domaine du journalisme automobile au Canada, et d'assurer des reportages factuels et éthiques sur l’industrie de l’automobile et sur les enjeux automobiles pour les consommateurs canadiens. Cela est rendu possible grâce au travail de nos membres et aux événements annuels d'essais de l'AJAC, à la Voiture canadienne de l'année, au Prix de la Voiture verte canadienne de l'année, au Prix de l'Innovation et à l'EcoRun. Renseignements : Pour plus d'information au sujet du programme de Prix de la Voiture verte canadienne de l'année, veuillez contacter Justin Pritchard ( kikers Rosa Rose Taille 41 oKRzOdP
), David Taylor ( [email protected] ) ou Chantal Arlitt, directrice des événements à l’AJAC, Camel Active Havanna 71 Bottes Femme Marron Desert 405 EU 40.5 EU Marron (Desert) afKZOS
.

Tel: +44 (0)24 7652 3462 Email: [email protected] School of Modern Languages and Cultures, Humanities Building, University Road, University of Warwick, Coventry CV4 7AL, United Kingdom

Subjects and centres: Bullboxer Ahs505e6l Bottes Chelsea Garçon Marron Braun Dark Cognac IATrjy76
| German Studies | Hispanic Studies | Italian Studies | The Language Centre | Translation Studies | Transnational Resources Centre